Warning: Creating default object from empty value in /usr/share/nginx/archive-jeunest/wp-content/themes/movedo/includes/framework/inc/class.redux_filesystem.php on line 29
#S'ENGAGER Mois de l'Autre : "Projet harcèlement " - JEUN'EST
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

#S’ENGAGER Mois de l’Autre : « Projet harcèlement « 

#S’ENGAGER Mois de l’Autre : « Projet harcèlement « 

#S’ENGAGER Mois de l’Autre : « Projet harcèlement «  687 511 Julie WEISHARD

Au lycée Joseph Storck de Guebwiller, depuis trois ans, un projet de classe se tient chaque année sur le thème du harcèlement et du cyber harcèlement. Cette action trouve facilement sa place dans le cadre du Mois de l’Autre, opération régionale qui prône des valeurs telles que l’altérité et la non-discrimination. La prise de conscience des élèves sensibilisés au harcèlement et au cyber harcèlement demeure l’objectif à atteindre.

Libérer la parole des élèves pour lever le voile sur le harcèlement scolaire et extrascolaire

Katia Dias, enseignante en éco-gestion au lycée Joseph Storck de Guebwiller, est à l’origine de ce « Projet harcèlement ». Initié dans l’établissement dans lequel elle enseignait précédemment, ce projet trouve son origine dans la volonté de l’enseignante de faire prendre conscience aux élèves que les mots ont un poids, et que ce poids doit être pris au sérieux.

Au cours de leur scolarité, de nombreux élèves ont dû cohabiter avec le phénomène du harcèlement scolaire, en tant que victimes, harceleurs, ou témoins. C’est pourquoi, l’objectif premier du « Projet harcèlement » du lycée Joseph Storck de Guebwiller est de libérer la parole de chacun des élèves, aussi bien les victimes et témoins, que la parole des harceleurs. En effet, selon Katia Dias, « Il n’y a pas de coupable idéal dans le harcèlement. Rien ne sert d’utiliser son énergie pour trouver le coupable, cette énergie doit être utilisée pour travailler ensemble afin de changer les habitudes des jeunes et prévenir l’impact du harcèlement et du cyber harcèlement contre lesquels les élèves font face au quotidien. »

Prévention par/pour les élèves et témoignages de personnalités comme méthode de sensibilisation contre le harcèlement et le cyber harcèlement.

Un groupe de 17 élèves volontaires du lycée Joseph Storck de Guebwiller ont souhaité prendre part au projet initié par leur enseignante Katia Dias. Préalablement sensibilisé sur le sujet du harcèlement, du cyber harcèlement et des dérives des réseaux sociaux, ce groupe de 17 élèves devra, durant l’année scolaire, mener un cycle de quatre ateliers auprès de chacune des classes qu’ils auront à sensibiliser. Un travail de fond et de forme est fait au préalable afin de préparer l’ensemble de leurs interventions.

Le cycle de sensibilisation consiste en la réalisation de quatre ateliers auprès de classes intéressées par cette sensibilisation. Pour trois des quatre ateliers, les élèves du lycée Storck prenant part au « Projet harcèlement » interviennent directement auprès des élèves d’autres classes, aussi bien de leur lycée que d’autres établissements scolaires du territoire. Ces trois ateliers permettent de :

  • Présenter le harcèlement et le cyber harcèlement ainsi que les outils pour y faire face,
  • Créer des affiches pour lutter contre ce fléau,
  • Jouer à des jeux pour en apprendre davantage autour de cette thématique sensible.

Le quatrième et dernier atelier de sensibilisation au harcèlement et au cyber harcèlement concerne le témoignage de personnalités d’internet et de la télévision (telles qu’Ayem Nour, Scarlyy2, ou encore Marylouleloup), qui partagent auprès des classes le harcèlement qu’elles ont subi ainsi que les outils et les pratiques qui leur ont permis d’y échapper.

Cette méthode de sensibilisation semble fonctionner selon Katia Dias. En effet, l’enseignante en éco-gestion du lycée Joseph Storck de Guebwiller a notamment pu voir un certain nombre d’élèves prendre la parole pour dire qu’ils avaient pris conscience du harcèlement qu’ils subissaient ou qu’ils faisaient subir.

Enfin, les élèves sensibilisés sont unanimes pour souligner l’implication, la bienveillance et la volonté de l’ensemble des acteurs du « Projet harcèlement ».



La Région Grand Est s’engage à ce que la collecte et le traitement de vos données, effectués à partir des sites jeunest.fr, soient conformes au règlement européen sur la protection des données et à la loi « informatique et libertés » modifiée en 2018.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont nécessaires à l'instruction de votre demande. Elles sont enregistrées et transmises aux services de la région Grand Est ou de ses sous-traitants en charge de son traitement.

Vous disposez de droits Informatique et Libertés sur les données vous concernant, que vous pouvez exercer en contactant le délégué à la protection des données de la région Grand Est.